top of page
  • Photo du rédacteurMarinette

Une moneta à pois

Aucune couturière connectée (comprenez, allant chaque heure de chaque journée, de chaque semaine faire un petit tour sur Instagram) n'a pu passer à côté de la #MonetaParty ! Jusqu'en février, les couturières du monde entier pouvait rejoindre ce concours tournant autour de l'un des patrons phares de la marque Colette, la robe Moneta.

Une femme pose en exterieur dans un jardin. Elle a les cheveux mi longs, chatuns, se tient droite face à la caméra. Elle porte une robe à petites manches et jupe évasée bleue marine à pois blancs.

C'est l'une des robes en jersey que j'avais remarqué au début de mon aventure couturesque. Puisque son tissu est extensible elle n'a aucune pince ou mode de fermeture et s'enfile comme un tee-shirt. La robe est donc près du corps au niveau du buste et part ensuite en jupe à fronces.



L'idée d'en faire une ne m'a jamais trop lâché (la preuve, elle faisait partie de mes #make9 de 2016), mais pour plusieurs raisons je ne m'étais jamais lancé. D'abord parce que le jersey ça faisait peur, et ensuite parce que j'avais trouvé le patron de la robe Lolita, qui s'en approchait pas mal et avait l'intérêt d'être gratuit. Mais quand même, j'avais comme le sentiment que Moneta serait un peu plus adaptée à ma vie de tous les jours / un peu plus simple / un peu plus confortable...


Courant mars, lors d'une folle et intense fièvre acheteuse j'ai donc craqué pour ce joli patron. Et quelle bonne idée ! Le patron est simple et expliqué parfaitement et la robe fut confectionnée du début à la fin en moins d'une demie-journée (patronage et coupe inclus) !




Le tissu fut acheté en ligne sur Fabric.com ; si au début sa texture m'a surprise (un tissu épais et texturé) finalement je le trouve très confortable et idéal pour ses journées de printemps qui peuvent encore être un peu fraîches.


La seule modification que j'ai apportée fut pour la jupe ; à la jupe plissée j'ai préférée une jupe en A. Je les trouve plus flatteuses (pas trop d'épaisseur à la taille et une forme évasée), plus rapide à faire, et moins gourmande en tissu.


Gros plan sur une couture blanche faite sur un tissu bleu marine à pois blancs.
Quelques petites finitions à l'aiguille double et voilà le travail !

Dans ma lancée j'ai tout de suite après réalisé un petit tee-shirt, dans le même tissu et utilisant le même patron (rallongé à la taille). Et puisque j'avais même encore un peu de rab de tissu, je lui ai confectionnée un frère jumeau que ma grande sœur a remmené dans ses valises après nous avoir fait un petit coucou à Chicago !


A bientôt,

Marinette

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page