top of page
  • Photo du rédacteurMarinette

Première robe de 2016 !

Le patron

Ahh le butterick b6094. J'ai commencé à tomber amoureuse de ce patron il y a un an ; je le trouvais idéal avec une jolie forme, une jolie coupe, sans avoir l'air trop trop compliqué. Il représentait un beau projet.


Une femme portant une robe col bateau et jupe circulaire, bleue, pose sur un balcon en mosaique.

Ce pourquoi, quand il y a quelques mois Doudou m'a accompagné dans mon magasin de couture préféré et qu'on a vu "the" patron, il m'a un peu poussé à le prendre, et je n'ai pas trop résisté !


J'ai acheté un tissu que je trouvais joli, simple mais que je pouvais marier avec un autre plus coloré, un tissu bien lourd pour que la jupe ait un joli tombé, et aussi, un tissu légèrement extensible, juste au cas où mes mesures soient un peu juste. Je ne sais pas trop ce que c'est pour être honnête, mais en tout cas il répond à tous ces critères !



Le montage de la robe

Les explications étant sommaires, j'avoue que l'expérience de mes Belladones m'a été bien utile et m'a permis de monter le corsage sans trop de difficulté.


Je pense avoir suivi le patron et les explications à peu près à la lettre, à une exception près ; la doublure. Normalement l'intégralité du bustier et de la robe sont doublés. J'ai assez rapidement abandonné l'idée d'une jupe doublée, mon tissu n'en avait pas besoin, et mine de rien, une jupe circulaire ça prend beaucoup de tissu, alors deux... Pour le buste par contre, je l'ai entièrement doublé. Non pas qu'il y en avait un besoin fou, mais surtout car le dos de cette robe est assez particulier, et je ne voyais pas bien comment incorporer les deux "pans marins" sans doublure. J'ai donc appliqué le conseil culinaire de ma maman à ma machine à coudre -"La première fois que tu fais une recette, tu la suis à la lettre. Après tu changes ce que tu veux"- et ai fais un joli bustier tout doublé aux finitions impeccables (oui, oui, je me lance des fleurs).


Une femme portant une robe col bateau et jupe circulaire, bleue, pose sur un balcon en mosaique.


Le challenge de la fermeture éclair

Est ensuite venu le moment tragique (spoiler alert) du montage de la fermeture éclair invisible. Je suis passée par de multiples phases pour cette fermeture, notamment la phase drôle où je m'étais finalement décidé à investir dans un pied pour fermeture invisible mais n'avais acheté que des fermetures visibles (et non, pour répondre à vos questions, les deux ne sont pas compatibles...). Bref, après avoir enfourché mon petit vélo lors d'un dimanche pluvieux j'étais en possession de LA fermeture et DU pied adapté. Et j'ai passé ma journée (oui oui) à monter cette fermeture...


Mes premiers tests ont été catastrophiques, la fermeture bloquait dès les premiers centimètres. Après avoir pensé que 1) j'étais nulle et ne savais plus monter une fermeture éclair, puis que 2) le pied n'était en fait pas adapté à ma machine puisque c'est un modèle un peu ancien qui ne se fait plus, j'ai compris que le problème venait d'ailleurs.

Le fait d'avoir entièrement doublé mon corsage me permettait certes d'avoir des finitions impeccables... Mais il faisait aussi que la robe doublait de volume, et ça, avec un tissu lourd et épais, ça ne pardonne pas. J'ai donc dis adieu à mes jolies finitions et ai "taillé dans le gras". Suite à cette recoupe, plus aucun problème de pose de fermeture. O joie ! Je l'avais posé un peu trop basse à mon goût, je l'ai donc démonter une quatrième fois et l'ai reposé quelques cm plus haut. C'est vous dire mon engagement et dévouement à l'égard de cette robe.


Une femme portant une robe col bateau et jupe circulaire, bleue, pose sur un balcon en mosaique.
Ca au moins c'est une fermeture invisible !


Après l'ourlet, la pose d'un crochet pour fermer le haut de la robe et de deux gros boutons pour agrémenter un peu les rabats, je peux donc vous présenter ma dernière création, ma robe 50's !



Une femme portant une robe col bateau et jupe circulaire, bleue, pose sur un balcon en mosaique.
Héhé, on ne manque pas de tissu au moins dans cette jupe !

Là on peut en profiter pour admirer la magnifique mosaïque du Chicago Cultural center !



Une femme portant une robe col bateau et jupe circulaire, bleue, pose sur un balcon en mosaique.
Détail sur le magnifique tissu contrastant... Je suis vraiment ravie d'avoir enfin trouvé que faire de ce petit coupon saint-céréen !

A un moment j'ai voulu enlever quelques centimètres à la jupe... Mais bon, Doudou la préfère comme ça, et au moins, je peux danser sans avoir peur que la terre entière voit ce qu'il y a en dessous !


Conclusion de ce patron ?

Je suis un peu déçue par l'avant du buste ; je trouve que là où elles sont les pinces sont trop visibles et ne remplissent pas tout à fait leur travail de pince ; pour la prochaine je les mettrai ailleurs et les ferais à ma façon. De plus le col n'est pas tout à fait aussi "bateau" que ce que j'espérais, idem, j'y penserai pour la prochaine !


Le dos me plais bien, au début quand j'ai acheté ce patron je pensais faire un dos droit, sans les rabats, mais en fait je suis bien contente qu'une copine m'ai poussé à les conserver, car la robe aurait probablement été bien trop simple sinon. Et la jupe est fantastique, évidemment !

L'énorme + c'est aussi qu'elle plaît à Doudou. Pour preuve il m'a dit "tu sais, si tu mettais pas quatre jours pour faire ça, tu serais prête pour cousu main !"... Si ça c'est pas du compliment :)


Bref... Voilà quoi ! Un premier projet de réalisé dans mon tableau 2016 !


Une femme portant une robe col bateau et jupe circulaire, bleue, pose sur un balcon en mosaique.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page