top of page

Back to school?

Et bien voilà, après un long et bel été passé en France et entourés de nos amis et familles, nous voilà fin prêts pour rentrer sur Chicago et re-démarrer une nouvelle année.


Quel été ! Il fut riche et bien occupé, mais toutefois, la couture n'a pas été absente de mes journées, bien au contraire ! Et il est maintenant temps de vous montrer tout ça...


La première robe que j'ai envie de partager avec vous et ma petite bleuet à fleurs ;

Une femme portant une robe chemise blanche à fleurs roses et bordeaux pose en exterieur, devant des arbres.

Cette robette j'en avais envie depuis longtemps... Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais en janvier quand j'avais réalisé le petit tableau de mes envies de l'année, la robe bleuet y figurait. Et cela faisait déjà bien longtemps qu'elle me narguait du coin de l’œil. Il était donc grand temps de passer à l'acte !


8 août 2016, une furieuse envie de coudre me prend. Ça tombe bien, j'ai deux fêtes le weekend suivant, je me dis donc que coudre deux robes en 4 jours c'est quand même pas la mer à boire, et allez zou ! Je commande le patron de la bleuet (et une petite zéphyr en même temps... tant qu'à faire, pourquoi se priver ?!) et je file dans la "ville" la plus proche à la recherche de tissus. Je tombe amoureuse de cette cotonnade un peu épaisse toute fleurie... et en prend donc deux mètres bien tassés.




Devant ma machine, je cogite ; je veux ma petite bleuet sans manche, assez longue et avec des éléments contrastants dans un rose pâle (boutons, col et nœud derrière). Une fois que tout le matériel est réuni, je me met au travail, je coupe, je couds, je pose sur mon mannequin, je recommence. Bref, la vie de couturière quoi. J'en profite pour me rendre compte que les patrons de Deer and Doe, rien à faire, ils sont vraiment très biens, et me rappeler que malgré l'aspect galère des découpes princesses, ça en vaut la peine... Et finalement, quand la robe touche à sa fin (mais avant le montage du col heureusement), je constate que je suis en fait en train de coudre une blouse de grand-mère...


Aïe.


Moments de doute, conciliabules intense avec Doudou, papa et maman... Et je me remets au boulot. Je décide que le rose pâle c'est une idée vraiment pas terrible et dégote dans mon stock un bordeaux pas trop mal. Et afin d'éviter l'effet blouse... J'ajoute des manches et je raccourcis la robe de dix centimètres.



Détail d'un col bordeausur une robe chemise blanche à fleurs roses
Après un petit moment de prise de tête du à quelques centimètres oubliés lors de la coupe, j'ai finalement réussi à le monter !

Au final je suis plutôt contente du résultat. J'avais peur de ne jamais la mettre, mais une robe chemise c'est tellement pratique que je l'ai déjà porté quatre ou cinq fois depuis que je l'ai cousu. J'assume presque pleinement son côté "nappe" et "tapisserie" et j'ai hâte d'en coudre une un peu plus passe-partout... peut-être unie ?!




6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page